Guy SIMO

Guy SIMO

Retro 1999: Premier Forum national des Jeunes sur l environnement.

25 August, 2021

En décembre 1999, le Youth Advisory Council en partenariat avec le projet GTZ « Conseiller auprès du MINEF » et le Ministère de l’Environnement et des Forêts ont organisé pour la première fois un forum national des jeunes acteurs environnementaux qui s’est tenu à Yaoundé du 16 au 18 décembre 1999. Il s’agissait de lancer la campagne mondiale sur la consommation durable, organisée par les membres du conseil des jeunes du PNUE dans leurs pays respectifs notamment par la conseillère Yac. Un concours national a été lancé au niveau de l’ensemble des lycées et collèges du Cameroun : « Meilleure idée et action réalisées en matière de consommation durable et d’environnement, « Meilleur dessin sur le thème « Water for life - L’eau pour la vie ». Des représentants des lycées et collèges de tout le pays ont été invités à participer au Forum national des jeunes. Plusieurs centaines de jeunes étaient attendus pour les deux premières journées du 16 et du 17 afin de participer aux réflexions sur la consommation durable au Cameroun et 150 participants ont été présents. Les recommandations du Forum des Jeunes devaient être présentées au Gouvernement du Cameroun et aux partenaires de la vie civile.

2019 Gouache décembre : remise de dons aux enfants et femmes

25 August, 2021

Geste symbolique AFAP et REJEFAC CAMEROUN: L’hommage aux victimes du glissement de terrain meurtrier de Gouache s’est déroulé ce 9 novembre 2019 à la place des fêtes de Bafoussam, sous la présidence du Premier Ministre, Joseph Dion Ngute, qui représentait le Président de la République. Le chef du gouvernement s’est incliné devant les dépouilles des 43 victimes de ce drame avant de déposer une gerbe de fleurs du couple présentiel. Le mot de réconfort de Paul Biya a été lu par le gouverneur de la région de l’Ouest Awa Fonka Augustine.

Cop Chez Nous 2017

25 August, 2021

Le Projet « COP Chez Nous » est une adaptation par l’AJVC de la « Cop in My City » qui est une simulation de la vrai COP. C’est un projet de formation et de simulation des négociations sur le climat organisé par et pour la jeunesse dans plusieurs villes du monde, autour d'une des Conférences des Parties officielles des Nations Unies. Elle se tient en prélude à des Conférences internationales de négociation sur le climat. En prélude à la COP 23 qui s’est tenue à Bonn, l’AJVC a organisé la première édition de la Cop Chez Nous qui a vu la participation d’environ 50 personnes en grande majorité des jeunes venus des dix régions du Cameroun.

Miss Environnement et Forêts 2018

25 August, 2021

Dans le cadre d’un partenariat sollicité par l’association Party On mouvement, l’AJVC a soutenu techniquement, matériellement et sur le plan logistique le projet « MISS ENVIRONNEMENT et Forêts » centre 2018. Dans ce cadre, la Présidente de l’AJVC, Mme TAMOIFO NKOM Marie a été désigné comme la Marraine de ce projet de Miss. L’AJVC en plus du rôle de conseil et coaching a activement participé à l’activé d’assainissement urbain organisé par Party ON avec l’appui de la Marie de Yaoundé 6, elle a pris par en tant membre du jury de casting des miss et elle a présidé la finale de désignation de la MISS 2018.

1999  -  2020: Histoire - Parcours – Actions - Avenir 

25 August, 2021

L’Association Jeunesse Verte du Cameroun (AJVC) a vu le jour grâce à la conviction d’une jeune camerounaise dynamique depuis les clubs durant son parcours scolaire et académique. C’est ainsi qu’une première initiative a conduit à la mise en place du réseau national des jeunes qui avait pour but commun de lancer le message de la jeunesse à l’issu du premier forum national des jeunes sur l’environnement organisé en Décembre 1999. La Participation active de Mme TAMOIFO NKOM Marie à ces évènements l’a conduit à la création de l’AJVC en 1999 qui a été légalisée le 17 Aout 2000 par le Préfet du Mfoundi à Yaoundé-Cameroun. Elle travaille sur toutes les thématiques de protection de l’environnement (changement climatique, énergie renouvelable, biodiversité, assainissement, gestion durable des forêts, etc.) et pour la promotion de la jeunesse.

Principales missions : Accroître la participation et l’implication effective de la jeunesse et du genre dans les divers changements qui s’opèrent au niveau local, national et international. L’AJVC vise à promouvoir les talents, les idées et les initiatives de jeunes tout en suscitant en eux le sens de la pro activité, de la créativité, de la responsabilité, de la liberté et de l’engagement pour un développement durable.

Structuration : L’AJVC regroupe des jeunes leaders, membres des organisations du Réseau REJEFAC, volontaires, étudiants, élèves, chômeurs et diplômés et non diplômés et aussi les jeunes filles, peuples autochtones et locaux des 10 régions du Cameroun. Le bureau exécutif de l’AJVC est constitué d’une Présidente (directrice exécutive), d’une Vice-Présidente (Chargé des partenariats, projets et programmes), d’un Responsable financier, et d'un grand personnel d'Appui constitué des chargés de la communication, de la logistique, du PODC, du REJEFAC, des volontaires, ...et du staff des projets et programmes qu'elle soutient et administre.

L’AJVC assure et abrite la Coordination Sous régionale du Réseau des Jeunes pour la gestion durable des Ecosystèmes Forestiers d’Afrique Centrale (REJEFAC), qui est un réseau membre de la Conférence des Ecosystèmes Forestiers Denses et Humides d’Afrique Centrale (CEFDHAC) et de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC). La GIZ en est un partenaire clé.  Le REJEFAC est représenté par des antennes nationales dans les 10 pays de l’espace COMIFAC constitué des organisations et jeunes leaders membres.

L’AJVC/REJEFAC est également membre de plusieurs réseaux et plateformes tels que le ROJALNU, l’AFAP, AJVI, le PIRJEF, ENO, etc.

Stratégie d’intervention : Elle est basée sur le plaidoyer, le renforcement des capacité et l'information et l’approche solutions basée sur la réalisation des projets et programmes. Des actions de fundraising et de communication sont menées afin de mobiliser et lever les fonds nécessaires pour leur réalisation. Nous nouons des contacts et partenariats et pour renforcer notre présence sur le terrain, nous effectuons des descentes de terrain. 

Pour les activités de notre Programme d’Organisation et de Développement des communautés (PODC), la Méthodologie Psycho-Socio-Culturelle (MPSC) est celle qui a été principalement appliquée. Elle recommande une implication et une participation effective des bénéficiaires d’un projet dès la phase initiative de ce projet. Nous menons des actions de plaidoyer afin d’influencer positivement les politiques, les stratégies et les projets en faveurs des jeunes et de la protection de l’environnement.

Difficultés : Ordre financier, technique, matériel, logistique, institutionnel car, nous souffrons particulièrement d’une insuffisance financière qui ne nous permet pas de réaliser 20% de nos projets. Problème de gouvernance dans certaines administrations, etc.

Perspectives : Elle est relative à nos projets surs : énergie solaire, forêt communautaire, gestion des conflits autours des aires protégés, lutte contre le braconnage, reboisement, restauration des bas-fonds, etc.

Pistes de partenariats à déployer avec : administrations publiques, mairies et collectivités décentralisées, bailleurs de fonds, ONG, les agences internationales, leaders et personnalités nationales et internationales ayant à cœur la protection de l’environnement, secteur privé, Fondation, etc.