2003: Tournée nationale et Vacances vertes

       61159207 450923439001629 3020783699097550848 o
Il y’a quelques années, sous l’initiative d’un groupe de jeunes volontaires ( AJVC) le réseau des jeunes acteurs environnementaux voyait le jour ainsi que le programme jeunesse et environne ment qui devait le soutenir, nous étions loin d’imaginer qu’en trois ans seulement, ce programme connaîtrait un si grand succès au Cameroun. Au Cameroun, environs 300 groupes de jeunes et clubs ont adhéré au réseau des jeunes acteurs environnementaux qui sont à ce jour partenaires de ce vaste programme qui vise à créer dans ces lieux d’éducation que sont les établissements scolaires et universitaires , des espaces où les élèves puissent acquérir des connaissances supplémentaires sur leur environnement immédiat pour améliorer leur cadre de vie. Pour cela il faut d’abord une éducation à l’environnement qui suppose non seulement l’information théorique mais une découverte pratique du quotidien, tout cela signifiant échange de vue et d’idées, discussion, découvertes.

On le sait l’environnement est une affaire de sensibilisation et les jeunes y sont plus que conviés, la sensibilisation étant une dimension essentielle de la communication, qui devrait être fait par tous, les pouvoirs publics, les autorités locales, les Ongs et associations présentes au Cameroun et toutes les personnes se souciant de l’avenir de ce pays. Le MINJES aussi de son côté à travers sa nouvelle stratégie d’implication des jeunes visait à travailler avec tous les acteurs jeunes actifs sur le terrain en mettant sur pied un ensemble de réseaux à savoir le réseau environnement qui travaille en collaboration étroite avec l’ajvc et son réseau ; Dans de ce cheminement, nous avons accumulé une riche et féconde expérience. Il s’agit pour nous de capitaliser ces expériences diverses lors de ces vacances vertes qui devraient être organisées dans le but de partager avec les autres jeunes qui seront présents. Notre souhait est que ce projet et les expériences que les jeunes découvriront impulseront chez eux et tous ceux qui seront en contact avec eux un désir de s’engager doublement et initier et exécuter des actions en faveur de l’environnement. Notre visée est ‘apprendre par et pour l’environnement. Le mouvement associatif « Association Jeunesse Verte du Cameroun », qui a pour but la gestion durable de l’environnement et la promotion des droits humains plaide pour l’évolution de l’opinion publique sur les questions environnementales au Cameroun et trouve des moyens de pouvoir renforcer la contribution des femmes et des jeunes sur les questions environnementales en accroissant leur participation au niveau national, régional et international. Conçu pour mieux sensibiliser le jeune sur l’environnement et l’éduquer , l’AJVCa  adopté une démarche impliquant au maximum les différents acteurs concernés et cette action se fera dans ce projet en collaboration étroite avec le MINJES et les organisations de jeunesse du Cameroun dans les régions lors de la tenue du projet Vacances Vertes et de la tournée nationale.

Il s’est agi de montrer aux jeunes les réalités locales et quotidiennes des habitants de la province du Grand Nord, leurs conditions de vie et les difficultés qu’ils rencontrent face à la désertification grandissante de leur région. La désertification étant un problème très sérieux qui menace la vie de millions de personnes, particulièrement en Afrique, cependant elle peut être évitée. L’information de la population sur la nature et l’ampleur du problème, ainsi que sur les solutions possibles, constitue l’un des meilleurs moyens pour lutter contre la désertification. Les jeunes camerounais devraient en connaître les conséquences et mesurer l’ampleur du problème par eux – même, et ceci ne pourra se faire que par une découverte personnelle et individuelle. Présenter les réalités pour en démontrer les limites des pratiques usuelles, en indiquer les contre exemples ou les modèles à suivre et trouver des solutions pour l’avenir.

L’objectif principal ici, était d’une part d’apporter des connaissances nouvelles, pratiques et visuelles, de susciter une prise de conscience et une meilleure compréhension du problème de désertification et de ses causes, de laisser les jeunes suggérer des idées et autres attitudes pertinentes, par rapport aux préoccupations environnementales, surtout voir le rôle que peuvent jouer les autres partenaires, des jeunes acteurs face aux problèmes environnementaux en général, et d’autre part avec ce large mélange de cultures diverses de viser une meilleure intégration nationale et promouvoir l’unité nationale des jeunes de  diverses régions du Cameroun.Ce fut l’occasion pour les jeunes de découvrir la faune et la flore de la région du Grand Nord, de pouvoir discuter avec les autres jeunes des autres régions du Cameroun tout échangeant leurs idées mutuellement. La découverte du milieu avec ses difficultés et ses atouts est une composante importante de l’éducation environnementale. Le moyen le plus adapté pour entreprendre cette découverte est un voyage d’étude et de découverte en même temps qu’ils répondent aux besoins de loisirs, ils offrent des possibilités d’information, de sensibilisation et de formation sur les problèmes écologiques du milieu visité d’où le souci de l’AJVC et du MINJES d’amener les jeunes à prendre conscience des problèmes écologiques de leur milieu et participer activement à la recherche des solutions.