ACTIVITE AJVC 2017 : VISITE DE TRAVAIL ENTRE AJVC ET SOLAFRICA SUISSE

ACTIVITE AJVC 2017 : VISITE DE TRAVAIL ENTRE AJVC ET SOLAFRICA SUISSE

Post by:

IMG 20171128 142344 La COP23 achevé, nous avons profité de la suite du séjour pour la rencontre de travail avec notre principal partenaire qu’est Solafrica. Cette rencontre a été capitale dans la mesure où elle nous a permis d’avoir des échanges approfondies et physiques sur la stratégie à long terme de notre intervention, de participer et de présenter les idées –axes futurs de travail au comité de Solafrica et de rencontrer les potentiels bailleurs de fonds. Trois jours intenses de travail ont été consacrés à l’atteinte des objectifs. Il a été question dès notre arrivée de s’accorder sur l’agenda et les lieux de travail. Ainsi nous devions travailler dans trois villes à savoir Bale, Bern et Zürich.

Les travaux à Bale 

De manière chronologique, notre premier jour s’est déroulé à Bale. Comme travaux effectués dans la matinée, nous avons préparé les éléments devant entrer en jeu dans la concertation avec la fondation Solarspar représentée Mr Heini l’après-midi a été consacrée à la présentation desdits éléments ainsi qu’à sa faisabilité à Mr après une chaleureuse présentation personnelle de chacun de nous ainsi que nos structures. La réunion qui va durer plus de trois heures et dans une grande convivialité a débouché sur une initiative génératrice de revenu en lien avec l’utilisation de la technologie solaire par les femmes des communautés pilotes du PODC. Cependant, une étude de faisabilité de ce projet sera faite au cours de l’année 2018 afin d’asseoir une bonne préparation de la dite initiative. C’est sur cette décision que la séance a été close avec Mr Heini. La suite de l’après-midi nous a permis d’évoluer dans les idées et échanges pour le murissement de la stratégie 2019- 2025 du PODC, ainsi qu’à la préparation de la restitution desdits travaux à faire auprès du comité de Solafrica le jour suivant à Bern.

IMG 20171130 080500Travaux à Bern 

Le second jour de travail a Bern a été consacrée aux restitutions de la stratégie. La première restitution a été faite auprès de Mr Kuno et Elias respectivement co- président et directeur exécutif de Solafrica. Présentée par Madame Jolanda Fritschi, responsable de la Caravane climatique-PODC au sein de Solafrica, la stratégie a connu quelques feedbacks de la part de notre auditoire, précisément sur l’aspect de mise en place de la coopérative solaire au Cameroun. Les principales préoccupations ont porté sur le statut de la coopérative, les contributions (parts) des membres, l’approvisionnement du stock en matériel solaire, les ventes et renouvellement du stock, les rétributions, les charges. Comme décision il a été retenu de mieux se renseigner et rassembler les éléments d’une coopérative inclusive, de se renseigner sur les procédures administratives et de lancer avec une petite phase pilote de ce projet avec un petit stock de matériel. Ce qui permettrait d’offrir une opportunité aux techniciens en attente impatiente de ce projet d’une part, et d’autre part d’évaluer les forces et faiblesses d’une telle entreprise avant d’envisager ou non un tel investissement.
La seconde restitution a été faite auprès du comité de Solafrica par Madame Aline Kana coordonnatrice de la caravane climatique –PODC au Cameroun pays de mise en œuvre de ladite caravane. Ayant comme auditoire le comité décisionnel de Solafrica comprenant de nouvelles personnes, elle a articulé son exposé sur un bref aperçu historique de la caravane climatique, sa phase pilote (ses succès et ses difficultés, ses leçons apprises), son évolution ainsi que l’actuel état d’avancement. Les statistiques des projets effectués après la phase pilote ont été présentés. Il s’agit des projets ménages, écoles et santé. Le dénombrement des installations faites dans chacun des projets a été présenté, de même que les défis actuels de cette caravane. Le contexte étant ainsi situé, la stratégie 2019-2025 sera présentée au comité. Cette stratégie qui vient en tant que réponse aux défis, et surtout pour capitaliser l’ensemble des savoirs et savoir-faire du programme dans divers champs a été visualisée sur la base d’un schéma dont l’exposante s’est chargée d’expliquer en détails chaque aspect en faisant des corrélations avec les étapes importantes du programme. C’est sur les réponses à quelques deux questions de compréhension que cette phase s’est achevée et puis le comité restreint a poursuivi avec la suite de son agenda.

Travaux à Zürich

La troisième journée de travail a eu lieu à Zurich.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.